Le suicide assisté n’est pas un droit fondamental :

On le sait, depuis 2014, le Québec s’est ouvert aux soins de fin de vie. Il a légalisé l’euthanasie. Certes, on a cherché à encadrer cette pratique avec des balises rigoureuses. Il ne fallait pas banaliser une mesure devant demeurer exceptionnelle. Certaines personnes nous mirent pourtant en garde: une fois que l’on consentait au principe du « suicide assisté », on verrait ces balises tomber peu à peu. Lire l’article >>

0

À propos de l'auteur: